Agi-Son réagit suite à l’adoption d’un article relatif à la protection de l’audition du public

© Agi-Son

Suite à l’adoption début octobre en première relecture au Sénat de l’article L1336-1 relatif aux « activités impliquant la diffusion de sons à un niveau sonore élevé, dans tout lieu public ou recevant du public, clos ou ouvert sont exercées de façon à protéger l’audition du public et la santé des riverains », l’association Agi-Son souhaite alerter les élus afin qu’ils soient vigilants à la rédaction du décret d’application de cet article.

En effet, l’association veut s’assurer que cet article n’ira pas « à l’encontre de la création artistique, de la diversité des esthétiques, de l’aménagement du territoire et d’une offre de culturelle de proximité ».

Alors que le bruit impacte la psychologie et la santé des personnes qui souffrent des nuisances sonores, les professionnels du spectacle vivant musical réunis au sein d’Agi-Son «ne comprennent pas que seuls les lieux de diffusion soient stigmatisés par cet amendement, alors même que les bruits d’infrastructures diverses, de transports ou encore de voisins incivils sont davantage montrés du doigt par les différents sondages ». Les membres de l’association souhaitent donc l’intégration de cette notion de façon plus globale dans la Loi de Santé.

Agi-Son rappelle que le milieu du spectacle musical est un « secteur professionnel responsable et conscient des enjeux ».

Dans le cadre du Mois de la Gestion Sonore, l’association organisera un « RDV Pro » sur le sujet et invitera les représentants des Commissions Nationales Culture des principaux partis à venir échanger sur cette thématique.

Téléchargez le communiqué en PDF.

FB

Nos partenaires

  • Acuitis
  • Ampifon
  • Audika
  • Audition Conseil
  • Audition Sante
  • Audition Mutualiste
  • Starkey
  • Entendre




  • Optical Center
  • Oticon
  • Starkey
  • Bouchons d'amour