Actualités

L'actualité du monde de l'audiologie décryptée et synthétisée 

Mardi 12 Octobre 2021 | Par Lucile Perreau
Les enfants traités avec l’anticancéreux cisplatine souffrent d'une perte auditive permanente selon une étude

Une nouvelle étude menée par des chercheurs canadiens montre que le cisplatine, un médicament de chimiothérapie, entraîne une perte auditive permanente, l'audition des très jeunes enfants étant affectée dès le début du traitement et dans une plus large mesure, que celle des enfants plus âgés.

Le Dr Bruce Carleton, chercheur et directeur du Pharmaceutical Outcomes Program au BC Children's Hospital de Vancouver, a suivi les résultats de recherches antérieures menées par d'autres chercheurs et montrant que jusqu'à 60 % des enfants traités au cisplatine (un médicament anticancéreux efficace) souffrent de perte auditive.
L'équipe de Carleton a examiné les données de 368 enfants canadiens atteints de cancer qui ont reçu du cisplatine et ont subi un total de 2 052 évaluations audiologiques. Tous les patients ont cessé de prendre du cisplatine dans les trois ans suivant le début du traitement. Trois ans après le début du traitement, 75 % des patients ≤5 ans et 48 % des patients >5 ans avaient subi une perte auditive liée au cisplatine. Trois mois et un an après le début du traitement, 27 % des patients >5 ans et 61 % des patients ≤5 ans avaient subi une perte auditive liée au cisplatine.
L'étude a été publiée dans la revue à comité de lecture de l'American Cancer Society. Les auteurs notent que ces résultats soulignent la nécessité d'une surveillance audiologique à chaque cycle de cisplatine, bien que le mécanisme sous-jacent à l'origine de la perte d'audition reste peu clair. L’étude indique que les structures en cours de maturation dans l'oreille pourraient être plus vulnérables aux effets toxiques du cisplatine.

Partager l'article sur