Actualités

L'actualité du monde de l'audiologie décryptée et synthétisée 

Vendredi 17 Juillet 2020 | Par Lucile Perreau
Une solution de téléconsultation en pharmacie

Avec 1600 pharmacies équipées de la solution de téléconsultation Maiia (anciennement Docavenue), les patients peuvent désormais téléconsulter en officine, accompagnés par leur pharmacien.

 

Dorénavant, en plus de la prise de rendez-vous en ligne et de la téléconsultation avec un médecin, Maiia propose un service de téléconsultation (avec ou sans RDV) en officine accompagnée par un pharmacien. Accessible à tous les patients, en priorité les plus vulnérables et les moins autonomes et digitalisés, cette pratique déjà répandue, mais dynamisée par la crise sanitaire du covid-19, se développe de plus en plus.

 

Maiia répond aux besoins des patients :

- Joindre un médecin (en moyenne moins de 3 minutes) avec ou sans rendez-vous

- Bénéficier de l’accompagnement de son pharmacien au sein d’un espace de confidentialité

- Recevoir son ordonnance immédiatement sur place

 

Concernant son fonctionnement, tout patient se présentant dans une pharmacie dotée des solutions Maiia, peut être accompagné pour téléconsulter, que cela soit à sa demande, celle du médecin ou du pharmacien.

 

Le patient est alors installé dans un espace de confidentialité équipé d’un ordinateur et muni d’une webcam, d’un micro et de dispositifs médicaux connectés via USB (stéthoscope, otoscope et tensiomètre, oxymètre). Ces derniers sont une spécificité de la téléconsultation en pharmacie. Ensemble, ils se connectent en priorité au médecin traitant du patient (avec RDV) soit ils se connectent à un médecin de proximité (sans RDV), dans le respect du parcours de soin territorial.

 

Par la suite, si le patient est autonome, il poursuit sa téléconsultation seul, dans le cas contraire, le pharmacien, à la discrétion du médecin, peut l’assister avec des dispositifs médicaux connectés. Après la téléconsultation, le patient est débité sur son compte bancaire puis remboursé selon les mêmes modalités qu’en consultation classique (tiers payant possible également). Il a alors la possibilité de transmettre l’éventuelle ordonnance dématérialisée réceptionnée chez son pharmacien et repartir ainsi avec son traitement.

 

 

Si la téléconsultation fait désormais partie du quotidien de près d’un Français sur 3, nombreux sont ceux à ne pas encore l’utiliser, et ce, pour différentes raisons (source : étude CSA réalisée pour Maiia en 2020) :

- Car leur médecin traitant ne l’utilise pas (54,3% à souhaiter que leur médecin traitant la propose)

- Par méconnaissance de la pratique (30% souhaiteraient être mieux informés sur son fonctionnement)

- Certains préfèrent simplement les consultations physiques

- D’autres ont besoin d’être accompagnés, comme les personnes retraitées qui ne représentent que 10% des téléconsultations.

Partager l'article sur