Actualités

L'actualité du monde de l'audiologie décryptée et synthétisée 

Mercredi 27 Mai 2020 | Par Lucile Perreau
Nouvelle découverte sur la maladie de Ménière

Une équipe de chercheurs de l'Université d'Uppsala située en Suède a identifié un système de drainage qui pourrait jouer un rôle majeur dans l'apparition de la maladie de Ménière, un trouble courant et gênant. Cette étude a été publiée dans la très sérieuse revue Nature.

 

La maladie de Ménière demeure encore bien mystérieuse pour la communauté scientifique. Elle se manifeste par l'apparition soudaine de vertiges sévères, de troubles de l'audition et d'acouphènes. Les spécialistes pensent que l'accumulation de liquide en excès dans l'oreille interne pourrait être à l'origine de ce trouble, mais cette théorie reste hypothétique faute de preuves suffisantes. Une équipe de chercheurs vient de réaliser une avancée majeure en découvrant et en cartographiant un système de drainage censé expliquer comment le liquide de l'oreille interne est absorbé. Cette découverte pourrait permettre de mieux comprendre comment et pourquoi cette pathologie survient. 

 

L’oreille interne, qui est une partie du corps extrêmement difficile à étudier à cause de l’os la protégeant, va peut-être enfin dévoiler certains de ces secrets grâce à une nouvelle technologie novatrice : les rayons X du synchrotron. Avec cette dernière, les chercheurs peuvent étudier avec précision, mais aussi cartographier, chaque vaisseau sanguin de l’oreille interne, et ainsi comprendre son fonctionnement avec exactitude.

 

Les images de l'oreille interne ont été reconstruites via un logiciel pour créer un modèle tridimensionnel. L'enquête d'imagerie synchrotron a été réalisée à Saskatoon, dans la province canadienne de la Saskatchewan. L'étude a été menée conjointement avec le Dr Sumit Agrawal et le Dr Hanif Ladak, qui sont des chercheurs à London, Ontario (Canada).

Partager l'article sur