Actualités

L'actualité du monde de l'audiologie décryptée et synthétisée 

Jeudi 16 Mai 2019 | Par Antoine Ericher
Vers un boom des feux d'artifice silencieux ?

Malgré la magie renvoyée par les feux d'artifice dits "classiques", ces derniers présentent des risques pour notre audition et celle de notre entourage. Les feux d'artifice à bruits contenus sont une solution alternative permettant de conserver la beauté du spectacle tout en réduisant les risques sur l'audition.

Afin de préserver nos capacités auditives le plus longtemps possible, l'Organisation Mondiale de la Santé préconise aux adultes de ne pas être exposés à une pression acoustique de plus de 140 décibels (dB). Pour les enfants, la limite conseillée est à 120 dB, alors que les bébés ne doivent pas être exposés aux fortes pressions acoustiques. La pression sonore d'un feu d'artifice est généralement comprise entre 130 et 175 dB. Une exposition sans protection ou trop proche du niveau de l'explosion peut alors entraîner des pertes auditives temporaires voir permanente, ainsi que des acouphènes. Pour assister à ce genre d’événements sans risque de détérioration de l'audition, l'utilisation de bouchons d'oreilles ou de casques anti-bruit est fortement conseillée. Sans protection auditive, se tenir à bonne distance reste une méthode efficace: pour un feu d'artifice de 170 dB, un adulte doit être placé à environ 20 mètres de la source sonore. Pour un enfant, la distance se trouve aux alentours de 50 à 60 mètres. 

En plus d'avoir un effet négatif sur notre audition, les feux d'artifice effrayent les animaux qui ont une ouïe plus développée que l’ouïe humaine. Les détonations entraînent un stress intense chez les animaux qui s'enfuient et causent parfois de grave accidents de la route. Les nouvelles générations de feux d'artifice bénéficient désormais d'adaptations des produits pyrotechniques permettant de générer moins de bruit lors de la détonation. Cette avancée résulte de deux technologies: l'instauration croissante d'effets visuels au sol (fréquemment utilisés pour les effets spéciaux sur scène ou au cinéma), ainsi que l'utilisation d'explosifs à faible contenance de poudre noire, permettant d'étouffer l'explosion. Les feux d'artifice "silencieux" génèrent ainsi des détonations de moins de 60 dB. Depuis 2015, la villes de Collechio (commune de Parme) en Italie n'autorise que les feux d'artifices à bruit contenu en faveur du bien-être animal. Cette année, à l'occasion de la fête nationale le 21 juillet, la ville de Comines-Warneton en Belgique organisera un feu d'artifice silencieux afin de ne pas nuire au bien-être animal. 

Partager l'article sur