Actualités

L'actualité du monde de l'audiologie décryptée et synthétisée 

Jeudi 28 Mars 2019 | Par corinne couté

Sur les 4,4 millions de personnes malentendantes en France, 2,9 millions ne suivent pas de traitement pour leur déficience auditive. Selon Hear-it, le coût de cette déficience auditive non traitée représenterait 27,2 milliards d’euros par an. 

Dans un récent rapport  intitulé « Hearing Loss - Number & Cost », présenté le 6 mars dernier au Parlement Européen dans le cadre de la Journée Mondiale de l’Audition, Hear-it a évalué le coût de la non prise en charge des déficits auditifs à 27,2 milliards d'euros par an en France. En cause, une perte de qualité de vie, dont le prix est estimé à 19,6 milliards d’euros, ainsi qu'une perte de productivité liée au chômage élevé des personnes malentendantes, qui entraînerait un coût de 7,6 milliards d’euros. Selon Kim Ruberg, secrétaire général de Hear-it AISBL « Le rapport scientifique démontre clairement que la déficience auditive non prise en charge est un problème de santé majeur et que la déficience auditive non traitée a un impact économique et social énorme sur notre société. »
A l’échelle de l’Union Européenne, plus de 22 millions de personnes sont touchées par une déficience auditive non traitée, le coût s’élèverait à 185 milliards d’euros par an. Dans les années à venir, le nombre de personnes touchées par un problème auditif est voué à augmenter. La hausse de l’espérance de vie peut en être une cause, mais l’exposition accrue de la population aux volumes sonores élevés des écouteurs entrainant une perte précoce de l’audition l’est davantage.

Partager l'article sur