Actualités

L'actualité du monde de l'audiologie décryptée et synthétisée 

Vendredi 7 Juin 2019 | Par Antoine Ericher
Quel est l'effet du vieillissement sur notre sensibilité au son ?

Une étude canadienne révèle que les personnes rencontreraient des problèmes à cause de leur sensibilité aux sons. Celle-ci s’accroîtrait en vieillissant. 

 

Des neuroscientifiques de l'Université Western au Canada se sont intéressés aux différences d'appréciation du son chez les jeunes adultes et ceux plus âgés. Cette étude publiée le 21 février 2018 dans la revue scientifique The Journal Of Neuroscience " montre que le cerveau devient, à mesure que nous vieillissons, plus sensible aux sons.

Méthodologie de l'étude 

Pour arriver à ce résultat, les chercheurs ont examiné les résultats du cortex auditif - c'est-à-dire la partie du cerveau qui analyse les informations auditives et plus précisément les informations extraites des sons par l’ouïe - de chaque participant. Parmi eux, dix-neuf jeunes adultes allant de 18 à 31 ans auxquels s'ajoutent 20 personnes plus âgées dont la tranche d'âge se situe entre 54 et 71 ans. Tous ont signalé qu'ils n'avaient aucune maladie neurologique, ni de déficience auditive. " Nous avons examiné les personnes les plus jeunes et plus âgées ayant une audition normale, ainsi que les effets du vieillissement sur la capacité du cerveau à ajuster sa sensibilité aux niveaux sonores ", a déclaré le chercheur postdoctoral Björn Herrmann, rédacteur principal de l'étude. " Ce que nous avons observé, c'est que les personnes âgées ne s'adaptent pas aussi bien à leur environnement sonore." 

Les résultats 

Qu'ils soient dans un concert ou tout autre style d'environnement, les jeunes adultes deviendraient selon les conclusion de l'étude moins sensible par la suite aux sons relativement calmes. A contrario, à mesure qu'une personne vieillit, les chercheurs estiment que l'on deviendrait beaucoup plus sensibles aux sons, entendant ainsi à la fois des sons faibles et forts sans possibilités d'ignorer ou d'accorder les informations auditives qui nous parviennent et qui ne sont pas forcément nécessaires. Une personne âgée éprouverait alors des difficultés auditives. "Lorsque l'environnement sonore est bruyant, l'activité cérébrale des adultes plus jeunes perd sa sensibilité aux sons très calmes, car ils ne sont pas si importants. Alors que les personnes âgées restent eux sensibles à ces sons relativement calmes, même si elles ne sont pas importantes sur le moment" mentionne Björn Herrmann. 

Enfin, l'étude suggère que cette sensibilité aux sons pourrait être l'une des raisons pour lesquelles certaines personnes âgées peuvent être irritées par les quelques situations bruyantes dans laquelle elles peuvent se trouver. le système auditif doit pouvoir s'adapter très rapidement à tout environnement dans lequel une personne se rend. Si vous ne pouvez plus le faire, votre système auditif est peut-être un peu en panne. cela signifie que les personnes âgées peuvent être facilement distraites et submergées par les sons, ou les trouver trop forts ", a conclu Björn Herrmann.

Source : http://www.jneurosci.org/content/38/8/1989#sec-2 

 

 

Partager l'article sur